Fondation Cémavie : des maisons de retraite et des résidences adaptées


Cela fait plus de 5 ans maintenant que la Fondation Cémavie créée par le Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre Ouest a été reconnue d’utilité publique.
5 années à l’issue desquelles, un premier a été construit à Rezé en périphérie nantaise, un second est en cours de construction dans le quartier de la Bottière Chénaie, à Nantes. Deux établissements ont été repris, l’un à Azérables dans la Creuse, l’autre à Nantes dans le quartier de St Clément, sans oublier les projets à l’étude.

Entretien avec Jean-Luc Pellerin, Directeur


Site Cémavie : Où en est la Fondation Cémavie aujourd'hui ?

C’est le début de la concrétisation des ambitions de notre Fondation. Elle contribue à apporter des réponses au manque de structures destinées aux personnes âgées. L’ambition est de créer des lieux de vie confortables dans un rapport qualité/prix optimal.

La stratégie de Cémavie définie par notre Conseil d’Administration s’appuie sur des valeurs humaines et sociales fortes. Nos choix stratégiques s’articulent sur deux axes : la création ou la reprise d’ d’une part, avec à terme la gestion d’une dizaine d’établissements soit environ 1 000 places, et la réalisation de résidences adaptées, d’autre part.



SC : Comment déclinez-vous ces choix ?

JLP  : nous voulons proposer une offre globale de solutions, complémentaires entre elles, pour les personnes âgées, en tenant compte de leurs besoins mais aussi de leurs attentes et en intégrant les réalités économiques actuelles.

Nous continuerons à créer des maisons de retraite médicalisées parce qu’il y a des besoins, mais nous ne pourrons le faire qu’en fonction des financements accordés par les Pouvoirs Publics, actuellement limités. Ce sont des investissements importants qui ne sont économiquement viables que si nous mutualisons les moyens entre les établissements que nous gérons.

Cela nous conduit à équilibrer notre programme de construction d’établissements avec des opérations de reprises. Nous sommes particulièrement vigilants sur les établissements que nous pouvons reprendre, car ils doivent être en mesure de s’inscrire dans la logique de qualité des prestations que nous défendons.

Mais un EHPAD n’est pas la seule solution pour les personnes âgées. C’est un dispositif incontournable pour les personnes dépendantes, mais nos aînés ne sont pas tous dans cette situation, même s’ils ont besoin d’être accompagnés dans un certain nombre d’activités de la vie courante.

C’est pour cela que nous allons également proposer des dispositifs de résidences adaptées qui auront vocation à renforcer l’autonomie des personnes. Un projet de création de résidences adaptées est en fait à l’étude depuis plusieurs mois, en concertation avec le Gérontopôle des Pays de Loire et la structure Autonomlab du Limousin. Pour lutter contre la déficience sensorielle, il nous faut trouver des solutions financièrement abordables pour intégrer dans nos projets les dernières innovations technologiques et des solutions d’accompagnement adaptées.



SC : La démarche semble assez originale ! De quoi s’agit-il ?

JLP  : Nous nous appuyons sur 3 axes pour la conception de ces résidences adaptées : l’environnement tout d’abord, en privilégiant les quartiers qui offrent des services de proximité, l’architecture ensuite, en prenant en compte les difficultés de vision, de mobilité ou d’audition des résidents, et les conditions de service enfin, avec l’appui de ressources internes à la Fondation dans certains cas ou de ressources externes existant à proximité dans d’autres cas.

Notre spécificité sera de mettre à disposition de nos résidents un conseiller qui les accompagnera dans leur organisation quotidienne, en relation avec tous les intervenants extérieurs existants. Nous nous appuierons, entre autres, sur un système d’information qui nous permettra de maintenir un lien constant entre le conseiller et les résidents qu’il accompagne ainsi qu’entre le conseiller et les différents intervenants extérieurs.

Un projet ambitieux et novateur qui devrait être l’objet d’une première expérimentation à Nantes, dans le quartier de Saint-Jacques, sur l’ancien site de la Persagautière, avec la construction d’une résidence adaptée de 30 logements, dont l’ouverture est prévue pour 2015.

Nous nous efforcerons d’insérer ces projets dans des ensembles immobiliers comprenant du logement social, voire du logement privé pour favoriser les liens intergénérationnels. Ce sont des programmes que nous pouvons développer sur l’ensemble du territoire de la Fédération du Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre Ouest, notre Fondateur, ce qui n’est pas forcément le cas des maisons de retraite médicalisées, car l’essentiel des besoins recensés se concentre au niveau de la Loire-Atlantique, et plus particulièrement de l’agglomération nantaise et nazairienne.



SC : 3 résidences en activité, des projets en bonne voie, comment la Fondation se structure-t-elle ?

Avec un groupe de 3 établissements, la Fondation Cémavie peut maintenant mutualiser ses moyens, en ressources humaines et en comptabilité notamment. Nous étudions également la mise en place de GIE pour les prestations de lingerie, de ménage, d’interventions techniques... Et nous nous appuierons prioritairement sur les ressources existantes dans nos établissements.

Le "Siège" de la Fondation restera à faible effectif. Nous sommes 2 actuellement, nous serons bientôt 3 car la future directrice de l’établissement de la Bottière-Chénaie va nous rejoindre, avec pour mission, la mise en place d’un système d’information commun à tous nos établissements et la mise en œuvre de notre démarche Qualité.

Les projets ne manquent pas. Et les équipes sont particulièrement mobilisées sur notre préoccupation commune : la qualité de l’accueil que nous réservons à nos résidents, les compétences que nous mettons à leur disposition pour les accompagner au mieux. C’est notre image de marque. C’est aussi l’ambition de notre fondateur.



Haut de page

Faites un don

Espace Partenaire : Pour les collectivités locales, notaires...

ACTUALITÉS

  • Site en construction
    Notre site internet est en cours de refonte.

    Pour rester informé des activités de la Fondation, nous vous invitons à consulter notre plaquette.

    Consulter la plaquette

  • Appel aux dons
    Culture, sorties, projets innovants, la Fondation Cémavie améliore sans cesse le confort de ses résidents. Pour étendre ces projets à toutes ses résidences, nous faisons appel à la générosité du public.

    Comment aider la Fondation ?